Permaculture, agro-écologie, agriculture bio : les nuances

Il s’agit en réalité de 3 techniques de production qui sont différentes de par la méthode utilisée, des objectifs et de quelques enjeux importants. Chacun est libre de choisir celle qui lui convient le mieux et selon ses principes fondamentaux. Pour en connaitre plus, retrouvez les détails dans les lignes qui suivent.

Qu’est-ce que la permaculture ?

La permaculture signifie en d’autres termes une « agriculture permanente ». C’est une technique de conception de jardin qui a pour but de créer un milieu favorable pour toutes les espèces existantes. Le principe réside dans le fait que la survie des éléments naturels soit interdépendante. Autrement dit, chacun possède une fonction importante pour assurer le développement d’un autre être vivant. On peut dire que tout se recycle en permaculture. Les légumes sont par exemple arrosés par de l’eau de pluie, les épluchures de ces légumes sont ensuite utilisées pour nourrir les animaux qui produiront à leur tour des engrais pour la croissance de diverses plantes. Et ainsi de suite.  Il existe différentes techniques dans la réalisation d’un jardin en permaculture : la culture en lasagne, le mulching, le compostage, la serre-poulailler et tant d’autres encore.

Comment définir l’agro-écologie ?

L’agro-écologie est un ensemble de méthode de culture à réaliser dans le but de respecter davantage l’environnement. Il se repose sur de multiples disciplines : l’agriculture, l’agronomie, l’économie, l’écologie et les sciences sociales. Il implique également quelques techniques de la permaculture et de l’agriculture biologique. Ses principes s’intéressent en particulier sur la production agro-alimentaire qui respecte les conditions de croissances de divers éléments dans leur milieu naturel. On notera que cette technique n’a été adoptée que depuis peu par les producteurs et investisseurs. L’agro-écologie a été conçue pour devenir une alternative face à une agriculture industrielle intensive qui impacte considérablement sur la biodiversité. On parle souvent d’un système de production durable.

L’agriculture biologique : qu’est-ce que c’est en réalité ?

L’agriculture biologique est fondée sur des conditions qui visent à respecter l’environnement, le bien-être et la santé de l’homme lui-même. En effet, elle s’engage à ne pas employer des produits chimiques, d’OGM, de pesticides ou d’autres formes de produits polluants. Cette pratique préserve à la fois la nature du sol pour les cultures, la qualité de l’air ainsi que de l’eau. Pour être certaine que les conditions sont bien respectées, l’agriculture bio est soumise à de diverses règlementations élaborées par des labels internationaux. De cette manière, les consommateurs ont toujours à leur disposition des produits de bonne qualité respectueux de l’environnement.

Qu’est ce qu’un produit phytosanitaire ?
Les produits biologiques sont-ils plus sains pour les consommateurs ?